Nos utilisateurs sont nos meilleurs commerciaux !

Où quand un utilisateur fait la démo des gains de votre solution à votre place !

Origine du projet : On*ya c’est bien mais QDV7 c’est rapide

Quel commercial n’a pas déjà entendu la fameuse maxime : « Bon, maintenant c’est bien mais il va falloir le vendre en interne ! ». Sous-entendu, les personnes sont convaincues par la solution présentée mais les freins à l’adoption des autres services et notamment du service informatique pour ne citer personne, vont être tels que c’est pas encore gagné !

Dans le cas d’espèce, rien de tout cela, puisqu’il a suffi de mettre une licence QDV7 Enterprise à disposition pendant 2 semaines pour nous permettre de décrocher une affaire.

Revoyons la scène au ralenti pour voir ce qu’il s’est passé réellement.

Un utilisateur informé en vaux cinq (futurs) !

L’herbe est toujours plus verte ailleurs c’est bien connu. Les commerciaux, itinérants et volatiles en sont souvent persuadés et changent rapidement d’entreprises. C’est une aubaine pour nous, éditeurs de logiciel qui faisons parfois partie du voyage.

Ainsi, un de nos utilisateurs : Yves (nom d’emprunt), s’en installé dans une entreprise à 50 kilomètres de son précédent employeur dans un secteur d’activité très proche. Fraichement arrivé, notre ambassadeur se voit naturellement imposé l’outil de chiffrage présent dans l’entreprise. Cet outil, bien que n’apportant pas une satisfaction pleine et entière au service chiffrage est difficilement questionnable car il sert aussi à la facturation et la comptabilité.

Pugnace, Yves nous appelle afin de disposer d’une licence de démonstration pour montrer les gains qu’en tant qu’utilisateur chevronné il pourrait réaliser. Convaincue, sa direction nous appelle afin d’obtenir une offre commerciale pour 5 utilisateurs.

Une intégration progressive, pas à pas

Dans un premier temps, une fois notre devis accepté, la formation a lieu pour les nouveaux utilisateurs et l’outil se met en place progressivement dans l’entreprise.

Les devis gagnés sont ressaisies à l’unité dans l’outil de facturation, ce n’est certes pas idéal mais cela reste une situation transitoire le temps de se faire la main sur les capacités du nouvel outil.

Progressivement, le besoin se fait sentir d’interfacer les deux solutions afin d’éviter de la ressaisie. L’entreprise fait appel à QUOTEX et nous demande donc de réaliser cette interface.

Après avoir récupéré le protocole d’échange très explicite sur le format attendu pour l’import d’un devis dans les tables du logiciel Onaya, nous développons un utilitaire qui extrait les données de QDV7 et produit un fichier .csv qui est ensuite intégré au logiciel de gestion.

Ainsi l’entreprise dispose de 2 outils performants chacun dans son domaine, qui dialoguent entre eux de manière sécurisée permettant aux utilisent de se concentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.